Il nous fait plaisir de vous proposer une série d’articles portant sur l’histoire d’embauche de chacun.e de nos conseiller.ère.s. Vous saurez comment s’est passé leur premier contact avec Libre Emploi, comment ils.elles ont vécu cette période et les conseils à retenir de leur expérience. Bonne lecture!


Fin novembre 2021, j’ai eu la chance d’intégrer l’équipe de Libre Emploi comme conseillère en emploi.

Française, originaire d’une ville proche de Montpellier sur la côte méditerranéenne, je me suis formée et ai travaillé dans les domaines de la communication et des ressources humaines. La volonté de m’engager au service des personnes et d’être utile au quotidien m’a poussée à m’orienter vers le métier de conseillère en insertion professionnelle. En France, ces professionnels accompagnent les personnes tant pour l’orientation professionnelle que pour l’emploi. Afin de concrétiser ma formation, j’ai choisi la formule alternance travail-études. J’ai ainsi travaillé 15 mois comme conseillère au sein d’une organisation qui accompagne exclusivement des personnes en situation de handicap.

Juin 2021 : l’aventure canadienne commence!

Le 20 juin 2021, je débarque au Canada avec un Permis Vacances Travail (PVT). Ce programme donne droit à un permis de travail ouvert me permettant de travailler pour divers employeurs. Je décide alors de profiter de ce statut pour découvrir de nouveaux domaines d’activité, et particulièrement des métiers plus physiques. Pendant la saison estivale, je travaille comme préposée à l’entretien ménager et hôtesse dans une auberge-restaurant à Tadoussac, avant d’arriver à Québec en septembre et de rejoindre La Récolte, épicerie vrac à tendance zéro-déchet, comme conseillère de vente.

Ces expériences m’ont apporté beaucoup, tant professionnellement que personnellement. Sur le plan personnel, je mets mon corps en mouvement, tout en découvrant la culture québécoise. Sur le plan professionnel, je découvre des métiers qui peuvent être exigeants physiquement et impliquent des horaires atypiques. Cet apprentissage me nourrit dans mon métier de conseillère en emploi, en me permettant d’être plus consciente des difficultés et contraintes que vivent les personnes qui travaillent au quotidien, depuis plus ou moins longtemps, dans ce type d’emplois.

Novembre 2021 : retour à l’employabilité

En novembre 2021, j’éprouve l’envie de m’impliquer à nouveau dans le domaine de l’employabilité. Consciente que ma connaissance du territoire, des acteurs de l’employabilité et des codes du travail québécois est encore limitée, je m’oriente sur une recherche de bénévolat.

Dans la perspective d’envoyer des candidatures spontanées, je commence par faire une recherche des organismes en employabilité à Québec. Pour ce faire, je m’appuie sur le 211, répertoire des organismes communautaires au Québec : une vraie mine d’information! À partir de la description des organismes, je fais une sélection de ceux qui m’intéressent le plus, de par les services proposés et la clientèle accompagnée.

Ensuite, je classe par ordre de priorité (P1, P2, P3), les organisations que je souhaite contacter. Libre Emploi fait bien sûr partie de celles positionnées en priorité 1. Faire ce classement permet d’investir son temps à bon escient. En effet, on passera plus de temps à personnaliser sa candidature pour une organisation qui nous intéresse vraiment, que pour une organisation que l’on aura positionnée en P3 ou P4.

Je rédige une lettre de présentation personnalisée. Le 4 novembre, je l’envoie, accompagnée de mon CV, à Laurie, la directrice de Libre Emploi, en lui faisant part de ma volonté de m’impliquer bénévolement. Le lendemain, j’ai déjà une réponse! Laurie est en train de mettre sur pied un poste pour développer davantage l’organisme, notamment sur le volet évènementiel et relations aux employeurs, et souhaiterait me rencontrer pour en discuter! L’offre n’est toutefois pas encore publiée.

Je suis à la fois surprise par ce retour aussi rapide, mais aussi toute excitée! Je rencontre Laurie le 9 novembre. Nous échangeons sur le poste, ses attentes et les miennes. Je fais notamment part à Laurie de mon souhait de travailler davantage à l’accompagnement des personnes que sur le volet évènementiel.

Laurie a été particulièrement à l’écoute de mes besoins puisque le 15 novembre, je reçois un courriel dans lequel elle me propose d’intégrer l’équipe comme conseillère en emploi, au contact quotidien des clients. Nous convenons que j’intègre l’équipe dès le 29 novembre. Par ailleurs, je bénéficierai d’une formation interne me permettant de finaliser mon adaptation aux codes du marché du travail québécois, tant au niveau des outils que des stratégies de recherche d’emploi.

Que retenir de ce cheminement?

Je cherchais du bénévolat et j’ai finalement été embauchée! Je me sens extrêmement chanceuse. J’ai été incroyablement bien accompagnée dans ma prise de poste par mes collègues et me sens pleinement épanouie dans mon métier! Je suis convaincue d’avoir choisi une voie qui répond à mon besoin d’aider les personnes et à mon envie d’amener chacun à prendre conscience de ses qualités et compétences.

Cette expérience m’a confortée dans la perception qui était déjà la mienne avant d’arriver au Québec, à savoir que chercher un emploi, un stage, voire un bénévolat, demande une stratégie :

  • Définir un objectif : ce que l’on cherche et pourquoi?
  • Organiser sa recherche pour gagner du temps et être pertinent dans les contacts employeurs : prioriser les candidatures à envoyer en fonction de l’intérêt porté à l’offre/à l’organisation.
  • Personnaliser sa candidature, en passant plus de temps sur les offres/organisations qui sont plus proches de nos attentes.

Ensuite, et c’est là le message que je souhaiterais communiquer à toute personne en recherche d’emploi : croyez aux candidatures spontanées. Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas d’offre publiée que le besoin n’existe pas.


Pour recevoir d’autres conseils liés à la recherche d’emploi, abonnez-vous à l’infolettre bi-mensuelle de Libre Emploi.

X