Par Marie Mougenet, le 2 mars 2016

En participant à des salons d’emploi depuis plusieurs années, j’entends des commentaires de toutes sortes, de la part de candidats et d’employeurs. En cette saison printanière où les activités de recrutement fleurissent, cela m’amène à vous décrire quelques comportements à éviter.

Du côté du candidat 

  • Arriver à un kiosque sans réel objectif

On peut comprendre qu’un candidat ne connaisse pas bien l’entreprise qu’il visite – et il est là pour en savoir plus – mais il est attendu qu’il soit en mesure d’expliquer lui-même pourquoi il se présente et ce qui l’a poussé à s’approcher.

question

  • Manquer de préparation

Un candidat bien préparé est capable d’expliquer, de façon claire et succincte, son profil de compétences, ses forces et son parcours. Mais surtout, c’est quelqu’un qui explique comment il peut répondre aux besoins de l’entreprise. Il a avec lui les documents utiles à l’employeur (et seulement ceux-ci!), c’est-à-dire ses copies de CV et ses cartes de présentation. Avoir les bras encombrés des feuillets des concurrents n’est pas vraiment aidant.

  • Tenue et attitude faisant défaut

Des vêtements trop décontractés, une gomme dans la bouche ou un manque d’enthousiasme ne donnent pas une image très professionnelle à un employeur. Saisissez votre chance de faire une bonne première impression!

première impression

  • Être accompagné par quelqu’un qui parle à sa place

Serez-vous deux à occuper le poste convoité? Non, votre femme, votre mère ou votre ami ne sera pas derrière vous pour vous tirer d’affaire. C’est donc en votre nom que vous devez parler à un employeur lors d’un salon d’emploi afin de le convaincre de vos compétences et de votre motivation. Votre accompagnateur peut jouer le rôle de motivateur entre deux kiosques mais il doit rester en retrait lors de vos discussions avec des employeurs.

Psitt! Vous vous préparez à visiter un salon d’emploi et vous ne voulez pas faire d’erreurs? Vous pouvez participer à un atelier préparatoire de 2 h avec Libre Emploi. Pour vous inscrire, téléphonez au 418 648-0044.

Du côté de l’employeur

  • Manquer de disponibilité

S’il vous plait, laissez votre téléphone de côté et évitez de manger ou de converser avec votre collègue de travail! Ça n’invite pas du tout un candidat à s’approcher puisqu’il aura le sentiment de vous déranger. Dans le même ordre d’idées, quand un candidat rassemble son courage pour venir parler à un employeur et qu’il perçoit un certain empressement de conclure de sa part, cela peut être frustrant et même démotivant! Faire preuve d’écoute reste fondamental dans ce type d’événement, tout en sachant répondre au mieux à la demande exprimée par le candidat (et à ceux qui attendent derrière lui!).

iphone-1032783_1280

  • Faire de la publicité plutôt que du recrutement

Êtes-vous là davantage pour promouvoir les possibilités de carrière dans votre entreprise ou pour rencontrer des individus? En plus de référer les candidats vers votre site Internet, il importe, dans un contexte de salon d’emploi, que vous donniez une information complémentaire à celle qui est présente sur votre dépliant, dans votre site Internet ou une offre d’emploi. Prenez le temps de poser les bonnes questions, profitez-en pour annoter les CV et classez-les en fonction de votre intérêt envers le candidat : vous gagnerez ainsi un précieux temps dans vos processus de recrutement. En personnalisant vos rencontres avec d’éventuels futurs employés, vous leur transmettez les valeurs de votre entreprise et leur donnez le goût de poursuivre des démarches avec vous.

 


Pour recevoir d’autres conseils liés à la recherche d’emploi, abonnez-vous à notre infolettre mensuelle.

X