Dans les prochains mois, nous vous proposons une série d’articles portant sur l’histoire d’embauche de chacune de nos conseillères. Vous saurez comment s’est passé leur premier contact avec Libre Emploi, comment elles ont vécu cette période et les conseils à retenir de leur expérience. Bonne lecture!


Mars 2005

À ce moment, je suis certaine de 2 choses quant à ma vie professionnelle :

  1. Dans quelques semaines, je vais terminer (enfin!) mes études en orientation à l’Université Laval.
  2. Je veux absolument travailler dans le domaine de l’employabilité.

Je n’ai pas un énorme bagage à offrir : un diplôme à venir et un stage de 8 mois dans le domaine visé. Mon principal atout : ma détermination et ma certitude que je vais trouver ma place sur le marché du travail. Étonnamment, alors que je me remets très souvent en question dans la vie, j’éprouve à ce moment une grande confiance en moi en ce qui a trait à ma recherche d’emploi.

Ma démarche

À quelques semaines de la fin de mes études, je prends connaissance d’une offre de conseillère en emploi publiée par un organisme dont je n’ai jamais entendu parler : Libre Emploi. Je visite le site Web, j’adapte ma lettre et mon CV et j’appelle pour prendre un rendez-vous afin d’aller porter ma candidature en personne.

Le temps passe. Une semaine. Deux semaines. Pas de nouvelles. Arrive alors la Foire de l’emploi et je remarque que Libre Emploi y participe. Je me présente au kiosque en expliquant ma situation et la personne me confie alors que le processus de recrutement a été retardé, mais qu’ils vont le remettre en marche dès que la Foire sera passée. Ouiiii!!! J’ai encore des chances!! Ce n’est pas parce qu’on n’a pas de nouvelles rapidement que tout est perdu.

La sélection

Effectivement, quelques jours plus tard, je reçois un appel pour aller passer des tests de français et d’informatique. Hourra!

Arrive enfin le 20 avril, ma dernière journée à l’université. Je rentre à la maison en fin d’après-midi et j’apprends que Libre Emploi m’a appelée dans la journée. Je suis convoquée en entrevue pour le lendemain matin, 9 h 30! Vous dire combien je suis stressée ce soir-là! Je me prépare au maximum : je lis et relis le site Web, mon CV et ma lettre afin d’anticiper les questions possibles. Je choisis mes vêtements avec soin afin de donner une impression professionnelle sans avoir l’air déguisée. Bref, grosse soirée! Je me couche tôt pour être le plus en forme possible : demain, je dois impressionner des gens que je ne connais pas! (D’ailleurs, mon expérience actuelle me dit que si c’était à refaire, je ne me mettrais pas toute cette pression sur les épaules!)

Le lendemain, je me présente vers 9 h 20. L’entrevue se déroule avec la directrice et un membre du conseil d’administration qui est habillé en veston-cravate. Je me sens petite dans mes souliers, mais rien ne transparait. Je souris, mon regard se promène entre les 2 personnes et je réponds aux questions avec le plus d’assurance que ma voix me le permet.

Le soir même, je reçois la bonne nouvelle : je suis embauchée pour un contrat de 12 mois et je commence le lundi suivant! Quel soulagement! Ce que j’ignorais à ce moment, c’est que le 12 mois de départ allait devenir de belles et longues années…

À retenir

Avec le recul que j’ai aujourd’hui, je crois que les mots-clés qui résument mon histoire d’embauche à Libre Emploi seraient :

  • confiance
  • patience
  • préparation

Ah oui! Dernière chose : si vous hésitez à accepter un contrat en vous disant que c’est temporaire, dites-vous que bien des choses peuvent se passer dans une entreprise pendant que vous y êtes. Ainsi, il est possible que votre contrat se transforme en poste à long terme. On ne sait jamais ce qui nous attend, alors il fait parfois savoir saisir les opportunités!  


Pour recevoir d’autres conseils liés à la recherche d’emploi, abonnez-vous l’infolettre bi-mensuelle de Libre Emploi.

X